Pronostic de la leucémie

Écrit par les experts Ooreka

Bien que le cancer du sang reste une forme assez rare, les statistiques indiquent qu'il concerne environ 9 000 personnes par an. Des facteurs de risques peuvent être défini, mais le pronostic général est assez défavorable, surtout chez les enfants et les personnes âgées.

Pronostic général concernant la leucémie

De façon générale, le pronostic est particulièrement défavorable chez 20 % des patients. C'est notamment le cas :

  • chez les personnes âgées car elles sont davantage susceptibles de présenter d'autres problèmes de santé qui compliquent le traitement de la leucémie ;
  • lorsqu'au cours du diagnostic, on retrouve :
    • une leucémie blastique ;
    • une splénomégalie (rate enflée) faisant partie des symptômes de la leucémie ;
    • une anémie ;
    • des cellules leucémiques dans la moelle osseuse ;
    • un taux de plaquettes dans le sang soit très bas, soit très élevé ;
    • un nombre anormalement élevé de globules blancs éosinophiles et basophiles (plus de 50 000 leucocytes par mm3 de sang) : dans ce cas, le pronostic vital immédiat est engagé.

Mortalité des leucémies aiguës

Concernant les leucémies aiguës, les pronostics sont souvent graves. On peut retenir les informations suivantes :

  • La plupart des patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique ne survivent pas plus d'1 an. À terme, seuls 20 % des patients sont encore vivants 10 ans après leur maladie. Ils sont alors considérés comme guéris.
    • Le pronostic est particulièrement défavorable en cas d'antécédents de maladie du sang et chez les plus de 65 ans.
    • Chez les personnes âgées de plus de 60 ans, 50 % des LAM sont chimio-résistantes (25 % chez les jeunes) et donc présentent un pronostic sévère. Néanmoins, il est rare qu'elles récidivent après 5 ans.
  • Les leucémies aiguës lymphoblastiques sont globalement de meilleur pronostic, notamment en raison des progrès thérapeutiques (auparavant, les patients mourraient en quelques mois).
    • Lorsque ces leucémies affectent les nouveaux nés et les enfants ayant jusqu'à 1 an, le pronostic est mauvais, tandis que les enfants âgés de 2 à 10 ans présentent un meilleur pronostic vital.
    • La mutation de deux gènes chez les patients atteints de leucémie lymphoblastique aiguë T est de mauvais pronostic et nécessite une thérapie bien plus agressive que les autres.
    • Toutefois, les rechutes tardives (affectant les ganglions ou les testicules, par exemple) sont à redouter avec ce type de cancer du sang.

Les leucémies aiguës peuvent toutes présenter des rechutes et entraîner des récidives au niveau de la peau ou des méninges. Dans ce cas, la rémission complète est difficile à obtenir et généralement de courte durée. Le plus souvent s'ensuit une nouvelle rechute, fatale celle-ci.

Pronostic des leucémies chroniques

Le pronostic des leucémies chroniques est plutôt défavorable lorsque l'on retrouve des anomalies chromosomiques telles que le syndrome de Philadelphie (ou « t(9;22) » pour translocation – remaniement – des chromosomes 9 et 22 qui échangent des fragments entre eux) :

  • C'est notamment le cas dans la leucémie myéloïde chronique, pour laquelle, en l'absence de traitement, l'espérance de vie est de 6 à 9 mois seulement.
  • Néanmoins, les personnes porteuses du chromosome Philadelphie (Ph+) lors du diagnostic présentent un meilleur pronostic que celles qui, au cours du diagnostic, ne présentent pas tout de suite le chromosome Philadelphie (Ph-).
  • Par ailleurs, l'apparition d'autres changements chromosomiques rend également le pronostic moins favorable.

Par ailleurs, on peut observer les pronostics suivants :

Taux de mortalité des leucémies

Le taux de mortalité en cas de leucémie est surtout lié :

  • à l'âge (plus de 65 ans) ;
  • au terrain ;
  • et au traitement qui est particulièrement toxique (il est responsable de 30 % des décès chez les personnes âgées).

On constate que :

  • Les leucémies aiguës sont les premières causes de décès par cancer chez l'enfant. Néanmoins, les leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant sont guéries à 80 % (au prix de traitements particulièrement lourds et agressifs).
  • D'un point de vue statistique, les leucémies aiguës :
    • entraînent, selon des chiffres de 2011, un taux de décès de :
      • 2,8/100 000 chez l'homme ;
      • 1,9/100 000 chez la femme ;
    • se situent au 16e rang des décès par cancer (1,9 % de l'ensemble des décès par cancer).
  • La leucémie lymphoïde chronique est responsable de plus de 1 000 décès (1 059 en 2005) dont 54 % d'hommes (588 contre 471 femmes) :
    • le taux de décès est de :
      • 0,9/100 000 chez l'homme ;
      • 0,4/100 000 chez la femme ;
    • elle se situe au 22e rang des décès par cancer (0,7 % de l'ensemble des décès par cancer).
Données générales de la mortalité des leucémies en 2011
Leucémies Nombre de décès en France
Leucémies aiguës 3 214 personnes :
  • 1 735 hommes ;
  • 1 479 femmes.
Leucémies chroniques 3 798 personnes :
  • 2 144 hommes ;
  • 1 654 femmes.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !