Sommaire

Le cancer du sang, ou leucémie, possède des particularités et des facteurs de risques qu'il est bon de connaître. Ainsi, les statistiques de la leucémie présentent des chiffres bien spécifiques à ce type de cancer relativement rare.

Statistiques générales concernant la leucémie

Les leucémies, toutes formes confondues, concernent :

  • environ 9 000 personnes chaque année (3 250 leucémies aiguës et 5 200 leucémies chroniques en 2012) ;
  • essentiellement des enfants ou des personnes âgées.

Depuis 1980, l'incidence des leucémies (c'est-à-dire le nombre de cas déclarés dans une population de 100 000 habitants) a augmenté chaque année de 0,9 %, aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

Leucémies aiguës

Les leucémies aiguës représentent 1 % de l'ensemble des cancers :

  • Elles sont le 18e cancer le plus fréquent chez l'homme et le 17e chez la femme.
  • Elles concernent environ :
    • 4,9 hommes sur 100 000 (54 % des leucémies),
    • 4,1 femmes sur 100 000 (46 % des leucémies).

Leucémies chroniques

Concernant les leucémies chroniques, on estime à plus de 5 000 le nombre de nouveaux cas dont près de 60 % d'hommes. Elles touchent essentiellement les adultes :

  • La leucémie lymphoïde chronique atteint surtout les seniors.
  • La leucémie myéloïde chronique touche principalement les adultes d'âge moyen.

Les leucémies lymphoïdes chroniques prédominent largement : à elles seules, elles ont concerné 4 460 personnes en 2012.

Statistiques de la leucémie aiguë myéloblastique

La leucémie aiguë myéloblastique (LAM) a concerné 3 428 personnes en 2018 en France (1 787 hommes et 1 641 femmes). Cela correspond à une augmentation de 1,2 % par an depuis 1990 (+0,8 % chez l’homme et +0,7 % chez la femme entre 2010 et 2018).

Le taux d'incidence annuel en France est de 3,1/100 000 chez l’homme (3,1 hommes pour 100 000 habitants) et de 2,3 chez la femme,essentiellement des adultes :

  • Les personnes de moins de 50 ans sont relativement peu touchées (0,5/100 000 dans l'enfance), mais l'incidence augmente lentement avec l'âge, le taux hommes-femmes restant équivalent.
  • En revanche, au-delà de 65 ans, le nombre de cas augmente beaucoup plus rapidement (24/100 000 au-delà de 70 ans). L'âge médian d'apparition de la leucémie aiguë myéloblastique est de 65 ans, le diagnostic étant généralement posé à 69 ans chez l'homme et à 72 ans chez la femme.
  • À l'âge de 65-70 ans, le taux masculin augmente plus rapidement que celui des femmes et on arrive à un taux de plus de 30 hommes sur 100 000 et de 20 femmes sur 100 000 chez les personnes âgées de 80 ans et plus.

Statistiques de la leucémie aiguë lymphoblastique

La leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) représente 30 % des leucémies aiguës. Les hommes sont un peu plus concernés que les femmes (60 %). En 2018, on recensait 900 nouveaux cas (517 hommes et 383 femmes) dont 407 enfants de moins de 15 ans (45,2 %).

Le taux d'incidence mondial annuel est de 2/100 000 chez l'homme et de 1,5/100 000 chez la femme. Ce cancer du sang est lui aussi très dépendant de l'âge :

  • Ainsi, l'incidence est de 3,6/100 000 chez les garçons de moins de 15 ans et de 3,1/100 000 chez les filles de la même tranche d'âge. La LLA touche à 75 % des enfants de moins de 18 ans avec un pic de fréquence entre 2 et 5 ans.
  • Ce taux passe respectivement à 0,7 et à 0,6/100 000 chez l'homme et la femme de 40 à 44 ans, avant de remonter légèrement à l'âge de 70 ans, mais sans jamais revenir au taux d'incidence de l'enfant.
  • L'âge médian d'apparition de la leucémie aiguë lymphoblastique est de 17 ans chez l'homme et de 18 ans chez la femme.

C'est avec cette leucémie que les plus grands progrès ont été obtenus, le taux de guérison atteignant aujourd'hui près de 80 % chez les enfants (mais seulement 53 % chez les 15-25 ans).

Lire l'article Ooreka

Statistiques de la leucémie myéloïde chronique

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer rare puisqu'il affecte moins de 6 personnes sur 100 000. En effet, le taux d'incidence mondial annuel est de 1/100 000 chez l'homme et de 0,6/100 000 chez la femme :

  • La leucémie myéloïde chronique a touché 872 nouvelles personnes en 2018 dont 55 % d'hommes (480 hommes et 392 femmes). Par rapport à 1990, cela correspond à une légère augmentation chez l'homme comme chez la femme.
  • Le taux augmente avec l'âge entre 30 et 75 ans (cette augmentation est encore plus marquée chez l’homme à partir de l’âge de 70 ans) avant de se stabiliser.
  • L'âge moyen d'apparition de la leucémie myéloïde chronique est de 61 ans chez l'homme et de 62 ans chez la femme.

Statistiques de la leucémie myélomonocytaire chronique

La leucémie myélomonocytaire chronique (LMMC) est un cancer rare qui affecte moins de 6 personnes sur 100 000. Elle a concerné 1 439 personnes en 2018 en France, dont 59 % d'hommes. Les taux d’incidence augmentent régulièrement chez l’homme et chez la femme avec des taux annuels moyens d’évolution de +3,2 % chez l’homme et de +5,0 % chez la femme.

Au niveau mondial, en 2018, le taux d'incidence annuel est de 1,1/100 000 chez l'homme (contre 3,2 en 2003) et de 0,5/100 000 chez la femme (contre 2,2 en 2003) :

  • L'incidence homme-femme est la même jusqu'à l'âge de 40 ans puis elle augmente de façon identique dans les deux sexes jusqu’à l’âge de 55 ans. Au-delà, l’incidence chez l’homme augmente plus vite que chez la femme pour atteindre un pic d’incidence, entre 85 et 89 ans, de :
    • 28,7 cas masculins pour 100 000,
    • 14,9 cas féminins pour 100 000.
  • L'âge moyen d'apparition de la leucémie myélomonocytaire chronique est de 77 ans chez l'homme et de 80 ans chez la femme.

Statistiques de la leucémie lymphoïde chronique

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est, chez les adultes, la leucémie chronique la plus fréquente de toutes : 25 % de toutes les leucémies avec 4 674 cas en 2018 (17e rang des cancers chez l'homme et 18e rang chez la femme). Son incidence est de 4/100 000 chez l'homme et de 2,1/100 000 chez la femme :

  • Plus de 75 % des patients déclarant une LLC ont plus de 60 ans (le pic de fréquence étant de 65 ans) et les hommes sont deux fois plus touchés que les femmes.
  • Le diagnostic de la leucémie lymphoïde est ainsi posé à l'âge moyen de 71 ans chez l’homme et de 73 ans chez la femme, cette maladie étant inexistante avant l'âge de 25 ans.

Ces pros peuvent vous aider